L'empathie, c'est pour tout le monde ?

22/10/2018

 « L'empathie, c'est pour tout le monde ?

 

Tout le monde en parle mais est-ce qu’on parle tous de la même chose ?

 Je me suis posée cette question car il m’était difficile de me mettre à la place des personnes. Aussi, je rejetais cette idée de pouvoir écouter tout le monde alors que nous courons après le temps. Puis je me disais qu’il fallait envoyer des messages positifs coûte que coûte mais au final ce n’est pas écouter ce que l’on nous dit ! J’ai peut-être confondu être empathique et être sympathique !

 

C’est quoi l’empathie ?

 

Selon Larousse, c’est la faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent.

 

Émotion, ressenti, sentiment, humeur,...

 

L’erreur c’est de penser qu’il y a une seule méthode et que la nôtre est la bonne à suivre pour l’autre aussi. Le but est d’avoir la bonne intention pour ne pas se taper dessus ^^ On rejoint la bienveillance, abordée dans mon article précédent.

 

Je me suis intéressée à tous ces termes de valeurs et qualités en développement personnel. Je n’ai pas lu pléthores de livres et d’auteurs mais j’ai échangé avec mon chéri, des collègues, des membres associatifs et j’ai retenu la communication non violente (CNV). Je cherchais vraiment à être pragmatique et que mes actions soit naturelles pour moi.

 

Notre travail de connaissance de soi est au service de la vie collective. Si je ne suis pas en conflit avec moi-même mais plutôt satisfaite de ce que je fais, je serai en harmonie avec les autres. Notre développement personnel profond se révèle être la clé du développement social durable, selon Thomas d’Ansembourg.

 

Comment être plus empathique ?

 

Nous avons des conceptions idéalisées.Il faut faire la part des choses : des choses qui me concernent, des points négatifs ou bien acceptables. Inévitablement, si je change, l’autre est amené à s’adapter à mon attitude. C’est notamment le cas en PNL (Programmation Neuro linguistique)

 

J’ai commencé à faire une introspection de moi grâce au Mooc Devenir entrepreneur du changement et cela m’a aidé à mettre des mots sur mes valeurs et ce qui faisait sens pour moi. Puis au fur et à mesure, je me suis trouvée dans ma vie personnelle et professionnelle. Je deviens plus sensible mais je n’ai plus honte de montrer des sentiments et signaux “faibles”. L’écoute de soi et l’expression de soi favorisent l’écoute de l’autre.

 

Je suis peut-être encore un peu maladroite dans mes propos mais je prends conscience que mes intentions ne sont plus “sadiques” : méchanceté, jalousie, moquerie,...

 

Le bénévolat, une solution vers plus d’empathie

 

Faire du bénévolat m’a beaucoup aidé et je le conseille. Il nous apporte un autre point de vue face aux maux de société relayés dans les médias. Notre sens critique est argumenté et nous rend humble. Pour moi, la mission sociale prend le dessus sur nos préjugés. Il n’y a pas meilleure expérience que de vivre ce que l’on a appris.

 

En fait, avant de connaître plus en détail, voire de parler d’empathie, je connaissais un mot que j’oppose : l’ethnocentrisme. Dès le lycée, la découverte de ce mot m’a fortement sensibilisé dans la tolérance. Entre pays, nous avons une culture différente, entre chaque famille une histoire différente et même entre chaque membre d’une famille, une éducation différente.

 

Mon expérience ne doit pas me permettre d’apporter le savoir mais la sagesse. Quand je suis partie quelques mois à l’autre bout du monde, je suis revenue avec d’autres points de vue pour ouvrir le débat et la conscience. Je ne cherchais pas à dire qui avait raison mais que des choses peuvent être différente de ce que l’on croit. Ainsi, mes citations par rapport aux voyages (pas forcément à l’autre bout du monde d’ailleurs) sont :

 

“On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées” H. Taine ;

 

“L’homme qui veut s’instruire doit lire d’abord, et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris” G. Casanova

 

J’aurais mis longtemps à écrire cet article car je n’étais pas sûre de moi pour avancer ces propos et je pensais qu’il fallait plus de recherches sur ces termes. Mais hier soir, j’étais prête. J’étais prête à me lancer dans ce que je pensais sur les relations humaines et j’étais prête à ouvrir la réflexion. Après tout, c’est pour ça que j’ai créé ce blog : pour écrire. C’est une belle transition vers un prochain article sur Pourquoi écrire ? Quels bienfaits ?

 

Par quoi commencer : le plan d’action vers plus d’empathie (et de paix)

 

LE PLAN D'ACTION:

 

1. Écrire 3 qualités que nous aimerions voir appliquées dans notre cadre de vie

 

2. Incarner ses valeurs et faire de son mieux

 

3. Vérifier notre message : est-il clair et compris comme nous l’entendons ?

 

Le vocabulaire devient important (suivre ce lien pour trouver les mots : https://drive.google.com/open?id=1LzosPjjiWe8-JYA0_6Pll8mMRWIAIiSH )

 

4. Prêt ? Lancez-vous dans une action de bénévolat ! Vous allez rencontrer les personnes qui viendront se confier à vous : pauvreté, handicap, religion, enfance, environnement, art...

 

 

 

 

 

Please reload

Bienvenue dans mon OPTIMISME !

Minimalisme, bien-être naturel, lectures, réflexions et découvertes, zéro-déchet, consommation responsable, organisation

Ici, inspirez-vous, sans abondance, d'un mode de vie simple, appropriez-vous vos plans d'actions à hauteur de vos envies POSITIVES !

La pédagogie, c'est de la répétition.

Vous pensez que ce site est une histoire de déjà vu ?

MA DIFFERENCE 

Le plan d'action

MON MOT D'ORDRE

La pédagogie,

c'est de la répétition

Please reload

SUIVEZ MA PLUME ENCHANTEE SUR LES RESEAUX SOCIAUX !

© 2023 par Triomphe. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now