Permaculture et projet de vie: quel lien personnel ?

20/6/2018

 

En écrivant cet article, j’ai dû remonter dans mes souvenirs pour trouver comment j’ai découvert ce concept, il y a 10 mois environ. Pas facile, vous savez, c’est comme dans une conversation quand vous réalisez que vous avez bifurqué…

 

Eh bien pour tout vous dire, j’ai commencé à prendre conscience que je pouvais mieux me nourrir, cuisiner et connaître l’origine des produits dans mon assiette quand j’ai dû me faire à manger seule. C’était aussi au moment d’un changement de mode de vie progressif, que j’explique dans un de mes articles Faire attention à mon impact, oui mais comment ?

J’ai réalisé que mon manque de connaissance des légumes anciens ou de jardinage me bloquait dans mon envie de retour aux sources et de transmission de savoirs. Je me mettais même à redéfinir l’intelligence : est-ce être capable de maîtriser des nouvelles technologies ou simplement être capable de se nourrir avec ses mains ? Comment faire sans ma tablette ?

 

Après avoir fait de longues études, il me manquait cet aspect manuel pour se prétendre écologique.Je ne savais même pas faire pousser des herbes aromatiques, ou du moins, je n’essayais même pas. Avant d’arriver sur Nantes, on m’a parlé de plusieurs associations tournées vers l’environnement dont Ecos et Bio'T'full puis des Perm’Apéro organisés par Le Jardin Ressource, auxquels je me suis rendue. Je leur ai expliqué comment j’imaginais mon projet de vie et pourquoi je souhaitais me former au jardinage et là, ils m’ont parlé de philosophie...

Quel est le rapport entre philosophie et culture ?

 

Je me suis bien demandée sur le moment la relation entre techniques de culture et remise en cause d’un système. Ce qui est sûr, c’est que cette petite société m’avait convaincu à m’inscrire à une initiation à la Permaculture ! J’étais tellement enjoué que mes proches m’en ont offert une partie.

Perma-quoi ? 

 

Il existe tellement de définitions sur Internet et les livres que je ne vais pas m’amuser à les reprendre. Pour faire simple, l’origine du mot est australienne (oui! J’étais trop contente de l’apprendre sachant que j’y ai vécu un petit moment :D ) et signifie permanent culture, soit en français culture permanente. C’est une culture qui se veut résiliente, comme à l’image d’une forêt qui s’autorégule avec toutes les parties prenantes.

 

C’est un système que l’homme doit apprendre à reproduire pour vivre en équilibre. C’est là que j’ai compris, quelques mois après mon voyage en Australie, cette force qu’avaient les aborigènes. Ils étaient très différents de notre civilisation européenne par leur rapport à la nature. Aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi on dit qu’ils ne sont pas fait pour vivre en ville. Et sans polémiquer, j’espère qu’ils n’ont pas perdu leur savoir car ils ont tellement à nous transmettre.

 

Oui, je suis émue, comme je l’ai été à la fin de mon week-end d’initiation à la Permaculture. Car la permaculture, c’est de la culture au sens large.

La culture, au sens large

 

Certains mots ont mieux résonné en moi que le “jardinage”. J’ai aimé pousser la réflexion de plusieurs éléments à inclure dans nos projets :

 

le paysage, la science, l’histoire et les gens.

“On n’écrase pas la chenille si on veut un monde de papillons” ai-je retenu.

 

Avant de dessiner nos plans, il nous est recommandé de sentir les lieux. Pour cela, on a fait des exercices de pleine conscience : on a médité ! Heureusement, je pratiquais la méditation depuis quelques mois déjà et j’ai pu profiter efficacement de cette mise en situation et observer. Prendre le temps d’OBSERVER et s’immerger.

 

Ce concept répond à ce que j’aime : faire de la stratégie, apprendre, partager, créer, faire du bénévolat ou donner de son temps, voyager (à nuancer), chiffrer,... et ralentir car j’en ai besoin face à mon impulsivité (mais ça c’est un autre sujet, ZEN !)

Créateur de projets collectifs

 

Pour moi, la permaculture est un réseau. Un réseau de partage inspiré du colibri, où chacun donne de son énergie. Et même si cela nous semble modeste, "on a fait sa part".

 

Depuis, j’ai participé à plusieurs chantiers participatifs pour répondre à mon objectif de mettre la main à la terre. L’un des chantiers participatifs s’est passé non loin de la ZAD de Loire Atlantique, dont des personnes pro-ZAD. Et franchement, j’avais mes préjugés mais la permaculture est faite de bienveillance et j’ai passé une superbe journée pleine de reconnaissance.

 

Au final, je sens bien que je participe à ces chantiers collaboratifs parce que j’aime apprendre et partager. Je ne le ferai pas par obligation car je ne suis pas encore à l’aise pour changer un paysage et le rendre autonome ! Peut-être que je ne serai jamais aussi douée ou autant passionnée à mettre les mains dans la terre. Cependant j’ai une liste d’actions à accomplir (c’est mon côté pragmatique et organisée).

 

Ce que j’ai fait pour me former :

* cahier de vie : j’ai essayé à 2 mais je continue plutôt à travers un bullet journal et mes objectifs, expliqués dans cet article

* BioTful : construction d’une jardi-compostière (autonome en eau)

* Atelier Ecos

* MOOC Université des Colibris

* La Ferme des champs libres : aménagement d’un espace d’accueil

* Le Mouvement des colibris

* Nantes Ville Comestible : construction de jardinières

* Créa naturel : création d’une forêt comestible

* commencer chez moi ! : petit espace de plantes aromatiques

 

Ce qu’il me reste à faire :

* Maison des éco-citoyens pour connaître le nom des plantes

* WOOFING

* notions de naturothérapie et/ou aromathérapie

En lisant cet article, qu’est-ce que la permaculture t’inspire ? ?

 

Plan d’action pour te l’approprier ;)

Réponds à ces questions sur une note :

 

MISSION : qu’as-tu envie d’accomplir ?

VISION : ton rêve, à quoi ressemble-t-il ?

OBJECTIFS : pas besoin d’aller trop loin. on nous a donné comme exemple, atteindre d’ici la fin de l’année une autonomie en eau à hauteur de 80% nécessaire à mes légumes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres sources :

 

Pour ceux qui aime la gestion de projet ou ont plus d'affinités avec l'art, la fleur permaculturelle en mindmap est une lecture obligatoire !! Suivez le lien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Bienvenue dans mon OPTIMISME !

Minimalisme, bien-être naturel, lectures, réflexions et découvertes, zéro-déchet, consommation responsable, organisation

Ici, inspirez-vous, sans abondance, d'un mode de vie simple, appropriez-vous vos plans d'actions à hauteur de vos envies POSITIVES !

La pédagogie, c'est de la répétition.

Vous pensez que ce site est une histoire de déjà vu ?

MA DIFFERENCE 

Le plan d'action

MON MOT D'ORDRE

La pédagogie,

c'est de la répétition

Please reload

SUIVEZ MA PLUME ENCHANTEE SUR LES RESEAUX SOCIAUX !

© 2023 par Triomphe. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now